Le violoniste français Renaud Capuçon en concert à l'Esplanade Concert Hall.

Le violoniste français Renaud Capuçon en concert à l’Esplanade Concert Hall.

Le violoniste français joue ce samedi sur la scène de l’Esplanade Concert Hall, avec le Singapore Symphony Orchestra. Sous la direction de Lan Shui, il doit interpréter le concerto pour violon No.3 en G majeur de Mozart.

Depuis cinq ans environ, Renaud Capuçon est invité chaque année à manier son archet dans la prestigieuse salle de concert de Singapour. Le musicien serait presque devenu un habitué de ce lieu qu’il affectionne.

« J’ai créé avec cet orchestre une sorte de complicité que je retrouve chaque année et même si nous ne nous voyons que deux jours, une fois par an, j’ai l’impression que l’on s’est quitté la veille », raconte le soliste pour qui « faire de la musique avec le Singapore Symphony Orchestra devient quelque chose de naturel ». Une certaine connivence semble même s’être installée entre le Français et le chef d’orchestre, qui plaisantent tous deux volontiers lors des répétitions pourtant menées à la baguette.

Dirigé par Lan Shui depuis 1997, le Singapore Symphony Orchestra composé de 96 membres a acquis une certaine reconnaissance internationale et cherche justement à créer « un pont entre les traditions musicales d’Asie et de l’Ouest ». L’affiche de ce soir en est donc la parfaite illustration.

Pour Renaud Capuçon, « Singapour est aujourd’hui devenue une place forte en Asie pour la musique classique, avec une magnifique programmation ».

Le public singapourien est « un public de connaisseurs très fidèles qui apprécient que les Européens viennent à eux », précise le violoniste qui dédicace des centaines de disques lors de chaque concert donné dans la Cité-état.