Articles

Emmanuel Brouillet, fondateur et directeur de The French Bookshop. ©Colombe Prins

Une librairie française en plein cœur de Tiong Bahru

Emmanuel Brouillet, fondateur et directeur de The French Bookshop. ©Colombe Prins

Emmanuel Brouillet, fondateur et directeur de The French Bookshop. ©Colombe Prins

C’est au numéro 55 de la rue Tiong Bahru, que se niche au fond d’un étroit couloir, une librairie française. Le bâtiment blanc, haut de quelques étages seulement comme toutes les autres constructions de « l’estate » – centre de Tiong Bahru- date de 1936. « C’est la première cité HLM que les Britanniques ont créée pour décongestionner Chinatown », raconte Emmanuel Brouillet, le fondateur de The French Bookshop.

Le quartier ressemble à un petit village d’ailleurs réputé pour son marché aux poissons, sa célèbre boulangerie française et plein d’autres charmants magasins d’artistes et de designers.

La librairie aussi est authentique. Au sol, les tommettes bleues et grises sont d’origine. « Le magasin se trouve dans une ancienne cuisine et j’ai du faire enlever l’évier lorsque nous nous y sommes installés il y a trois ans », poursuit le français originaire du sud-ouest.

Des polars et des livres d’histoire

Aujourd’hui, les casseroles ont donc cédé leur place aux 6.000 ouvrages que compte la librairie. Et il y en a pour tous les goûts et tous les âges. « J’ai essayé d’équilibrer pour représenter les différents genres de la littérature, explique le directeur. Nous avons des romans policiers, de la science-fiction, des livres pour les adolescents et les enfants, des livres d’histoire, de cuisine, des guides de voyage ainsi que de la littérature générale avec des auteurs de diverses nationalités -française, américaine, anglaise, espagnole, italienne mais aussi du Moyen-Orient et de l’Asie. »

Passionné de polars et d’histoire, cet amoureux des livres a presque lu tous les ouvrages mis en rayon. « Ici c’est un peu le prolongement de ma bibliothèque personnelle. Tous les livres que j’ai aimés doivent y être et dès que je vends un livre qui m’a plu, je le commande à nouveau », ajoute-t-il.

C’est donc par amour du livre que Emmanuel Brouillet décide de créer The French Bookshop en 2009, d’abord à Chinatown puis à Turf City. Il y passe tous ses week-ends à classer, passer les commandes et assurer les tâches administratives. Car la semaine, le français de 50 ans est directeur financier d’une entreprise française.

50kg de livres commandés chaque mois

Aujourd’hui, la librairie est confrontée à un problème d’espace. Les livres prennent de la place, surtout lorsque tous les mois pour réduire les frais de port, ils arrivent par colis de 50kg. Les cartons remplis d’ouvrages s’empilent donc dans l’arrière-boutique, mais les nouveautés sont en rayon.

La clientèle est certes essentiellement française mais environ 10% d’entre elle est singapourienne prête à se lancer dans l’apprentissage ou l’approfondissement du français.