Articles

Escapade à Batam

L’île est moins connue que sa voisine, Bintan, et pourtant Batam n’est qu’à une vingtaine de kilomètres au sud-est de Singapour. Certes ses plages sont moins réputées que celles de la grande Pulau Bintan mais de nombreux complexes hôteliers se construisent et parient sur le tourisme en expansion.

Au départ de l’embarcadère de Harbourfront, seules 45 minutes suffisent pour traverser le détroit de Singapour et rejoindre l’île indonésienne. Le centre-ville grouille de petites échoppes de fortune installées sur les trottoirs. Subitement, on est loin du Singapour ordonné et organisé. Dans les terres, les paysages vallonnés et verts intenses contrastent fortement avec la mer d’un bleu tendre que l’on aperçoit au loin. Le long de la route, défilent cocotiers, bananiers et autres plantations de fruits du dragon.

Sur l’île de Galang, accessible par la route depuis Batam, demeure un ancien camp de réfugiés vietnamiens arrivés dans les années 1980 par les fameux boat-people. Et sur celle de Rempang, se dresse au sommet d’une colline un temple bouddhiste dédié à la méditation, Pa Auk Tawya Vipassana Dhura Hermitage.

Une journée suffit au dépaysement le plus total.