Articles

« Virtually Versailles »: le Château de Versailles comme vous ne l’aviez encore jamais vu

« Virtually Versailles », l’exposition se déroule jusqu’au 6 janvier 2019 à ION. ©Thomas Garnier

C’est la première fois que Versailles s’expose virtuellement en dehors des enceintes du Château. Plus qu’une exposition, « Virtually Versailles » est un véritable voyage dans le temps et dans l’espace sous les ors du palais. Et l’odyssée commence au 4èmeétage d’ION – à l’ION Art Gallery- lorsque le visiteur entend la voix de Louis XIV, ou plutôt une interprétation qu’en ont faite des phoniatres et des orthophonistes à partir des carnets de santé du roi et des descriptions physiques qu’ils avaient du souverain.

La visite se poursuit à vélo dans les jardins à la française. Face à un écran, le visiteur virtuel choisit parmi les 4 itinéraires proposés et pédale dans les allées du parc, là où même le touriste -réel- ne peut aller en bicyclette.

C’est ensuite au 55èmeétage d’ION, que l’exposition digitale se prolonge. Et dans l’ascenseur qui mène à l’ION Sky, des images spectaculaires de Versailles vu d’en haut sont diffusées.

Puis, grâce aux technologies les plus avancées en matière de réalité virtuelle, le visiteur du XXIème siècle à Singapour devient un courtisan du XVIIème siècle invité à la réception donnée par Louis XIV en l’honneur des Ambassadeurs du roi du Siam en 1686. Mais avec un autre casque de réalité virtuelle, le visiteur-aventurier déambule cette fois-ci dans tous les recoins du Château et peut en ajustant ses manettes, approcher de très près toutes les œuvres d’art exposées. Et si l’envie lui prend, il peut en quelques clics, se retrouver sur la scène de l’opéra royal ou le lit de Louis XIV. L’aventure est passionnante et les possibilités de visite infinies.

Cette exposition inédite réalisée en partenariat avec l’Essec, rassemble ainsi toutes les dernières innovations qui ont été développées au sujet du Château de Versailles, lieu que le roi-Soleil avait déjà à l’époque placé sous le signe de la grandeur et des prouesses technologiques.

« C’est une grande première pour Versailles et pour toutes les institutions culturelles », explique Catherine Pégard, présidente du Château de Versailles, pour qui « l’important (…) est de créer un dialogue entre la technologie et l’héritage dont on a la charge ». « La technologie permet de découvrir, d’ajouter des connaissances et d’inciter plus de gens à visiter le palais », précise-t-elle.

Car l’expérience  virtuelle -aussi fantastique soit-elle- ne remplace pas les sensations réelles d’une vraie visite dans la galerie des Glaces.

 

Pour plus d’information:

Virtually Versailles